jeudi 6 mars 2008

Roubaix - Je regarde la télé donc je vote















A Roubaix, le comité de quartier de l’Hommelet, très impliqué dans la lutte contre l’abstention, vient de lancer une "télévision citoyenne" à l’occasion des municipales. Encore au stade expérimental, la Télé2Roubaix fait déjà parler d’elle.


Difficile de croire que ce local encombré de la rue de Strasbourg, à Roubaix, abrite le studio d’une télévision naissante. Mais il suffit de peu de choses actuellement pour diffuser ses propres enregistrements sur la télévision numérique : dans le cas de la Télé2Roubaix, une
petite caméra, un ordinateur et une freebox. La télévision diffuse depuis quelques semaines sur le canal 99 de la freebox, en direct à certaines heures avec des émissions disponibles en vidéo à la demande.

Au comité de quartier de l’Hommelet, on commence à bien maîtriser les techniques du multimédia. Depuis 2006, le Blog2Roubaix diffuse des textes et de nombreuses vidéos sur la vie locale et les initiatives associatives.
"On voulait, dans l’esprit du blog, faire une télévision citoyenne, transmettant les valeurs de la démocratie et encourageant le débat public", explique Bruno Lestienne, ancien publicitaire à l’origine du projet.

Avec 74% d’abstention, le bureau de vote de l’Hommelet a fait aux présidentielles de 2002 l’un des plus mauvais scores de la région. Du coup, le comité de quartier a fait de la participation son principal combat, avec le lancement de la campagne "Je pense donc je vote". Réunions de quartier, rencontres avec les élus et affichage… tout est bon pour inciter les habitants à s’intéresser à la vie politique.
"Souvent les gens ne sont même pas capables d’expliquer pourquoi ils ne vont pas voter, ils n’en ont simplement rien à faire", explique Bruno Lestienne. "Le problème est qu’il n’y a plus d’éducation populaire à la politique. Les candidats sont enfermés dans leurs stratégies de communication, et les habitants ne comprennent pas les différences entre les partis".

Une télévision locale pour tout Roubaix, voilà qui paraît un peu ambitieux vu la faiblesse des moyens à la disposition du comité de quartier. Mais la petite équipe ne manque pas de motivation.
La télé2Roubaix a déjà diffusé les portraits de la plupart des candidats et de leurs colistiers, toujours visibles à la demande. Dans le "studio", une caméra branchée au boîtier de la télévision permet de diffuser en direct des interviews filmées depuis le local du comité. Les politiques se prêtent volontiers à l’exercice, et la grille de programmes s’étoffe chaque jour.
Quant à la vidéo à la demande, elle rencontre de nombreux adeptes. Curieusement, la palme du succès ne revient pas aux portraits de René Vandierendonck ou de Max-André Pick, mais à un reportage sur Miss Roubaix, diffusé pour tester le système : déjà plus de 11 000 visionnages…
"Il est évident que l’audience doit être pour l’instant assez confidentielle", tempère Bruno Lestienne. "Je ne sais pas si cela incitera les gens à aller voter, mais ça peut les encourager à prendre part au débat. De toutes façons, nous n’avons pas monté la télé2Roubaix dans la perspective de faire de l’audience".
Peu d’audience, mais un bon coup de pub : le blog et la télé ont permis de faire parler du collectif "Je pense donc je vote" dans les médias traditionnels. Aujourd’hui la petite rédaction espère obtenir une subvention du conseil régional, qui lui permettra d’investir dans du meilleur matériel et d’embaucher des salariés. La chaîne souhaite diffuser en continu dés le 10 mars, avec davantage d’émissions en direct.

La télé2Roubaix, comment ça marche ?
La petite chaîne roubaisienne n’est pour l’instant disponible que pour les abonnés Free, et devrait l’être bientôt pour les abonnés Neuf et Darty.
On peut la recevoir partout en France, dans les zones dégroupées.
Pour cela, se connecter sur la "TV perso" de Free (via le menu principal, ou sur le canal 99) et parcourir le menu thématique. Une fois la chaîne repérée, une touche "ajouter aux favoris" permet de la retrouver facilement.

Mathilde Bellenger

1 commentaire:

Bruno a dit…

Merci pour votre bel article !